Accueil> … > Architecture

Bibliothèque d'étude et du patrimoine : architecture

Le bâtiment de la Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine
Inauguré en octobre 1935, le bâtiment abritant la bibliothèque de la rue de Périgord est dû à l’architecte de la ville, Jean Montariol.
D’une surface de 9.000m2, c’est l’une des plus importantes réalisations en France en matière de bibliothèques dans la période de l’entre deux guerres.B EP salle

Elle se distingue par :

  • Une salle de lecture monumentale, d’une hauteur sous plafond de 15m sans un seul pilier, et éclairée par d’immenses baies et une magnifique coupole en pavés de verre multicolores.
  • La riche décoration des façades, du hall d’entrée et de la salle de lecture, elle-même ornée de fresques dues au peintre Marc Saint-Saëns.
  • Une prouesse architecturale : le corps de bâtiment abritant les collections dispose de magasins autoporteurs. Le poids des livres repose sur des piliers métalliques reliant les 6 niveaux et supportant les étagères.

Vieille de plus de 60 ans, la bibliothèque a fait l’objet d’une rénovation totale.

La rénovation de la Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine
Décidées en 1995, la rénovation et la restructuration de la bibliothèque de la rue de Périgord ont lieu parallèlement à la construction de la Médiathèque José Cabanis.

Cette rénovation présente un triple intérêt :

  • La mise en valeur d’un élément majeur du patrimoine architectural toulousain.
  • Pour les collections, des conditions de meilleures conservation, répondant aux normes requises en matière d’hygrométrie, de température et de sécurité.
  • Pour le public, l’amélioration des conditions d’accueil avec l’ouverture de deux nouvelles salles consacrées respectivement à la consultation des collections patrimoniales et de la documentation régionale.

Le plafond de la Bibliothèque d'Etude et du patrimoine

C’est désormais en libre accès que sont proposés au public ouvrages et périodiques dans la grande salle de lecture.
Toutes les salles bénéficient d’un accès élargi aux ressources électroniques (catalogues informatisés, sites Internet sélectionnés, banques d’images numériques…).