AccueilQui sommes-nous ?Historique

Historique

La Bibliothèque de Toulouse, comprend la Médiathèque José Cabanis, la Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine et une vingtaine de bibliothèques de quartier.

Son histoire débute au XVIIIe avec le rapprochement d’importantes bibliothèques publiques. L’accroissement et l’enrichissement de ces collections sont tels que la bibliothèque, classée en 1897, est installée en 1935 dans le bâtiment de l’architecte toulousain Jean Montariol, rue de Périgord.

En 1940 est ouverte dans ce même bâtiment une des premières bibliothèques pour la Jeunesse en France.

Menant une active politique d’acquisitions, la bibliothèque se consacre à la conservation et à l’enrichissement du patrimoine écrit et d’une abondante documentation régionale.

Après d’importants travaux de rénovation, la Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine offre aux lecteurs de nouveaux services.

Le réseau des bibliothèques de quartier voit le jour en 1958 avec la construction de la première bibliothèque en centre ville. La modernisation systématique dont elles font l’objet s’accompagne d’un programme de rénovation des bâtiments et de constructions nouvelles.

Avec la rénovation de la Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine, 2003 voit l’achèvement de la Médiathèque José Cabanis. Située au cœur du nouveau pôle urbain crée dans le quartier Marengo, la Médiathèque José Cabanis est signée par l’architecte Jean-Pierre Buffi, associé au cabinet d’architecture toulousain Séquences. La médiathèque offre au public près de 200 000 documents sur tous supports et des équipements multimédia. Une programmation culturelle régulière est proposée dans les deux auditoriums, la salle d'exposition et le petit théâtre destiné aux enfants.

La Médiathèque José Cabanis

Origine du projet :

La Mairie de Toulouse a décidé de créer un nouveau pôle urbain dans le quartier Marengo, à l’entrée Nord-Est du centre ville. La Médiathèque José Cabanis, qui porte le nom d'un écrivain académicien toulousain, y a ouvert ses portes en mai 2004.

La médiathèque est intégrée dans l’Arche Marengo qui abrite également la délégation régionale de l’INA (Institut National de l’Audiovisuel), TLT (Télé Toulouse) et des salons de réception.

La Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine

Historique

Issue des collections des bibliothèques toulousaines du Collège Royal et du Clergé, enrichies par les confiscations révolutionnaires, la Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine occupe depuis 1935 un bâtiment conçu par l’architecte toulousain Jean Montariol.

Riche de 600 000 volumes parmi lesquels :

  • des manuscrits
  • des incunables et imprimés anciens
  • des périodiques
  • des partitions musicales

la bibliothèque compte environ 100 000 ouvrages du XVIe au XVIIIe et des collections remarquables.

La consultation des documents se fait uniquement sur place.

5 services constituent la Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine :

La Documentation générale

Ce service a pour mission :

  • d’acquérir dans tous les domaines de la connaissance des documents permettant l’étude, la formation, la recherche
  • de conseiller le public et de l’aider à utiliser la documentation imprimée et l’information électronique (CD-ROM, ressources Internet)
  • d’organiser animations et expositions pour faire connaître au public les richesses du fonds, qui comprend 100 000 volumes postérieurs à 1900.
La Documentation régionale

Elle s’est constituée à la fin du XIXe siècle à partir de l’acquisition par la Ville de la bibliothèque de Desbarreaux-Bernard, médecin, bibliophile, spécialiste de l’imprimerie à Toulouse (impressions toulousaines, brochures en langue d’oc…). Cette collection continue de s’enrichir grâce au Dépôt Légal, aux acquisitions de la Bibliothèque et compte environ 40 000 documents dont 6 000 en occitan, 300 partitions et 3 000 documents sonores.

La conservation du Patrimoine écrit

Ce service a pour mission de mettre en place les meilleures conditions de conservation pour tous les documents antérieurs à 1900, rares ou précieux, d’enrichir ces collections par une active politique de conservation, enfin de les mettre en valeur en les faisant connaître et en les rendant disponibles au public.

Le service des périodiques

Il a pour mission :

  • de gérer les 400 abonnements de la Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine. Parmi ceux-ci figurent les principaux quotidiens et hebdomadaires français, ainsi que des titres à parution plus lente, de contenu plus spécialisé, et quelques titres étrangers.
  • de conserver, répertorier, et mettre à disposition du public les 6 000 titres de périodiques, dont certains remontent au XVIIe siècle, possédés par la Bibliothèque.
  • d’orienter le public dans ses recherches portant sur la presse, les journaux, les revues, tant sur support papier que sur Internet ou sur CD-ROM.
  • de concevoir et mettre en œuvre des projets d’expositions et d’animations concernant la presse et les journaux.
Le Dépôt légal

Institué par une ordonnance de François Ier, il vise à constituer la mémoire nationale par la collecte et la conservation des documents destinés à une diffusion publique. Il est à la base de la rédaction de la bibliographie nationale française utilisée en France et à l'étranger. Ce dépôt est actuellement partagé entre la Bibliothèque Nationale de France, qui reçoit les documents envoyés par les éditeurs, et les bibliothèques régionales qui collectent les documents produits par les imprimeurs. La bibliothèque de Toulouse reçoit le dépôt des imprimeurs des 8 départements de Midi-Pyrénées. La Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine de Toulouse (1 rue de Périgord, M° Capitole, T. 05 62 27 66 66) reçoit le dépôt des imprimeurs des 8 départements de Midi-Pyrénées, ainsi qu'une partie des documents du dépôt légal éditeur reversé par la Bibliothèque Nationale de France.

Les bibliothèques de quartier

Histoire

Depuis l’ouverture en 1940, rue de Périgord, de l’une des toutes premières bibliothèques pour la jeunesse en France, le réseau de lecture publique s’est développé pour assurer un véritable service de proximité sur l’ensemble du territoire de la commune.

En 1958 est crée la première bibliothèque de prêt en centre ville. La construction des bibliothèques de quartier va s’échelonner jusqu’en 1982. L’ensemble est complété par un service de bibliobus et de prêt aux collectivités.

Lieux et bâtiments

Un réseau de 20 bibliothèques et de 25 points de desserte par bibliobus irrigue les différents quartiers de la ville.

Depuis les années 1990, les bibliothèques font l’objet d’un plan de modernisation systématique :

  • informatisation
  • rénovation des bâtiments : Reynerie, Minimes
  • nouvelles constructions ou aménagements: Bagatelle- La Faourette, Rangueil, Izards, Côte Pavée, Duranti
  • constructions programmées : Empalot (ouverture 2009), Le Mirail (ouverture 2010)

Collections et service

Le réseau des bibliothèques de la ville propose plus de 400 000 livres pour enfants et adultes, DVD, CD, CD-ROM.

La totalité des documents peut être consultée sur place ou empruntée à domicile.

Les bibliothèques assurent l’accueil des groupes, des classes en période scolaire, l’accueil des tout petits et organisent régulièrement conférences, expositions, rencontres avec des écrivains, des conférenciers, des conteurs, des illustrateurs…

Des ressources électroniques - CD-ROM, sites Internet, encyclopédies et dictionnaires - sont sélectionnées et mises à disposition du public, multipliant ainsi les supports d’information.